Getty Images Le Parlement à Québec

Les agents de la Sûreté du Québec (SQ) ont procédé mercredi à l’arrestation de Daniel Seniw, un Montréalais de 58 ans, après qu’il eut proféré des menaces sur l’internet contre l’Assemblée nationale. L’homme a menacé de mettre fin au débat sur la charte des valeurs avec un fusil de type AK-47 sur la page «Québec Anglophone Community» du réseau social Facebook.

«Proférer des menaces, peu importe l’intention, et même sur internet, constitue un acte criminel qui est pris au sérieux», a rappelé hier la SQ dans un communiqué. Le Service de police de la Ville de Montréal a collaboré à l’arrestation de Daniel Seniw, mais c’est la SQ qui a pris le dossier en charge puisque le suspect a impliqué l’Assemblée nationale du Québec.

Dans le commentaire de M. Seniw relayé par TVA nouvelles, la référence au AK-47 rappelle les événements du 8 mai 1984, lorsque Denis Lortie avait ouvert le feu dans le Salon bleu de l’Assemblée nationale, tuant 3 personnes et en blessant treize autres. Le «caporal» Lortie avait l’intention d’assassiner le premier ministre de l’époque, René Lévesque.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!