Yves Provencher/Métro Denis Coderre

À quelques jours de la relâche parlementaire, le maire de Montréal, Denis Coderre, a insisté sur l’urgence d’adopter le projet de loi qui créera le poste de haut fonctionnaire à Montréal.

«On n’a pas de temps à perdre, a-t-il déclaré, mardi, devant l’Association des MBA du Québec. Il faut s’assurer qu’on puisse [adopter] ce projet de loi avant le déclenchement des élections.»

M. Coderre a souligné l’importance de ce nouveau poste de haut fonctionnaire et les qualités de Me Denis Gallant qui l’occupera.

«Dès les premiers jours, l’inspecteur général aura la capacité de résilier, d’annuler et de suspendre les contrats», a dit le maire.

Des rumeurs venues aux oreilles des journalistes de Radio-Canada mentionnent que le gouvernement Marois n’appellera pas cette semaine le projet de loi 73, qui instituera le poste d’inspecteur général, ce qui reporterait son adoption après les élections. Québec préfèrerait ratifier rapidement les projets de loi touchant les soins en fin de vie et la réforme du Code civil.

Le maire de Montréal ne s’est pas laissé ébranler par ces rumeurs. «J’ai toujours bon espoir, a-t-il dit. Je sais qu’on peut passer un projet de loi rapidement.» Il a souligné qu’une joute politique se joue à Québec à la veille de la tenue d’élections générales.

Front commun municipal 

Pendant la prochaine campagne électorale, les municipalités feront front commun pour demander aux partis politiques de prendre position sur des enjeux locaux, a indiqué mardi le maire de Montréal, Denis Coderre.

  • Il sera notamment question des régimes de retraite, de gouvernance, de pacte fiscal, de logement et de transport.
  • «On va avoir un clou à la fois et on va frapper jusqu’à ce qu’il rentre», a illustré M. Coderre.
  • Le maire de Montréal doit rencontrer mercredi les membres de l’Union des municipalités du Québec pour peaufiner leur stratégie.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!