Yves Provencher/Métro

Profitant de l’adoucissement de la température, des groupes cyclistes ont lancé mardi une campagne sur les médias sociaux pour sensibiliser les amateurs de vélo et les automobilistes aux accidents liés à l’ouverture des portières.

«On ne veut pas que les automobilistes soient plus pénalisés que les cyclistes, c’est une habitude de cohabitation que tout le monde doit développer», affirme Pierre Rogué, un des instigateurs de la campagne Une porte, une vie.

Administrateur du groupe Vélo Saint-Zotique, M. Rogué estime qu’il faut que les autorités sensibilisent les automobilistes à l’importance de regarder dans leur miroir avant d’ouvrir leur portière. «C’est plus qu’une question de précaution, c’est un code de la sécurité qui doit être respecté», indique-t-il.

En 2013, deux cyclistes montréalais sont décédés d’un accident d’«emportiérage» (équivalent du terme anglais «dooring»). Sur les 105 accidents rapportés au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) en 2013, 64% des cyclistes ont dû être transportés à l’hôpital pour blessures graves.

Selon la conseillère du district De Lorimier, Marianne Giguère, les rapports de police ne sont pas effectués de façon systématique, ce qui ne permet pas d’avoir une réelle idée de l’ampleur du phénomène. L’élue de Projet Montréal croit aussi que les policiers devraient toujours récolter les témoignages du cycliste et du conducteur impliqué. «S’il manque un témoignage, et que l’un des deux individus veut entamer des poursuites, il peut arriver que le rapport soit considéré comme non-recevable», déplore-t-elle.

Projet Montréal souhaite aussi que le ministère des Transports du Québec modernise le code de la sécurité routière, considérant que les articles concernant le vélo datent des années 1970 et ne tiennent pas compte du nombre grandissant de cyclistes dans les rues.

Samedi, des représentants de la communauté cycliste, ainsi que des élus municipaux et des responsables de la sécurité cycliste du SPVM se réuniront pour lancer officiellement la campagne de sensibilisation. L’événement aura lieu devant la caserne de pompiers 47, dans l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!