Les citoyens des arrondissements du Sud-Ouest et de Verdun auront accès à des autos en libre-service dès la première semaine de juin.

La motion de création d’une vignette universelle permettant de garer les autos dans toutes les rues résidentielles de l’arrondissement a été adoptée jeudi par les élus de l’arrondissement du Sud-Ouest. «L’ordonnance sera faite mardi soir et la publication légale jeudi», a indiqué le maire Benoit Dorais sur Twitter.

Les deux entreprises Auto-mobile et Car2go pourront y déployer leurs autos. Auto-mobile prévoit ajouter 30 autos à sa flotte de Prius hybrides qui compte déjà une centaine de véhicules déployés dans les arrondissements de Rosemont–La-Petite-Patrie, du Plateau–Mont-Royal et de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce.

L’entreprise Car2go, filiale de Daimler, a aussi signifié son l’intérêt. L’entreprise décidera prochainement si elle agrandit ou pas sa flottede 240 Smarts déjà présentes sur le territoire montréalais.

Le service Auto-mobile, qui est géré par l’entreprise Communauto, compte aller plus loin et se déployer en même temps dans l’arrondissement voisin de Verdun. «Même si là-bas, le maire n’est pas favorable à la création d’une vignette universelle. On n’a pas besoin de cela pour déployer notre service, car il y a très peu de zones de stationnement avec des vignettes», indique Marco Viviani, porte-parole de Communauto.

En effet, une majorité au conseil d’arrondissement de Verdun n’est pas favorable à l’émission de vignettes universelles pour ces voitures puisque la problématique du stationnement à Verdun n’est pas du tout la même que dans les quartiers centraux, a-t-on indiqué à Métro par courriel. «À Verdun, les zones de stationnement sur rue réservées aux résidants (SRRR) sont peu nombreuses (au nombre de cinq seulement) et circonscrites. Dans ces circonstances, les élus estiment que l’industrie peut fleurir à Verdun sans ces vignettes et accueilleraient positivement son déploiement dans l’arrondissement», explique Jude Bergeron, chargé de communication à Verdun.

L’entreprise sollicite désormais une rencontre avec le maire Denis Coderre pour pouvoir étendre son réseau à l’ensemble de l’île de Montréal. Le maire de Montréal, qui dirige aussi l’arrondissement du centre-ville, s’est opposé l’hiver dernier à la création de la vignette universelle dans l’arrondissement de Ville-Marie pour ne pas nuire à l’industrie du taxi.

Le prochain arrondissement à offrir ce service d’automobiles en libre service, similaire à BIXI, pourrait être celui de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. L’arrondissement avait mis le sujet à l’ordre du jour de son conseil d’arrondissement du mois de mai, avant de le retirer à la dernière minute pour régler certains détails.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus