Près de 6000 frênes montréalais seront traités au cours de l’été contre l’agrile, un insecte destructeur.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal doit accorder mercredi un contrat de 1,9M$ à l’entreprise Service des Espaces Verts afin qu’elle injecte le biopesticide TreeAzin dans des frênes ravagés par l’insecte qui provient de l’Asie du Sud-Est.

Le Service des parcs de la Ville suggère de traiter quelque 6000 frênes qui se situent à 300 mètres des frênes infectés. Ceux-ci se trouvent dans neuf arrondissements de Montréal, soit Ahuntsic–Cartierville, Anjou, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Lachine, LaSalle, Plateau-Mont-Royal, Mercier─Hochelaga-Maisonneuve, Outremont, Pierrefonds-Roxboro, Rosemont─La Petite-Patrie, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Verdun et Ville-Marie.

«Retarder l’intervention aura aussi pour conséquence d’augmenter le nombre d’abattages et de remplacements d’arbres sur une plus courte période, indique le Service des parcs dans les documents remis au comité exécutif. De plus, l’atteinte des objectifs d’accroissement de 5% de la canopée pourrait être retardée.»

Le conseil municipal devra aussi se prononcer sur l’octroi de ce contrat durant la prochaine assemblée prévue lundi prochain. Lorsque ce contrat prendra fin, la Ville lancera un programme de conservation à long terme des frênes publics dans les 19 arrondissements.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!