HEC Montréal a inauguré jeudi sa première forêt nourricière, projet réalisé en collaboration avec Les amis de la Montagne.

Une quarantaine d’étudiants ont participé cet été à la plantation de 85 espèces différentes comprenant notamment 15 arbres fruitiers ainsi que des semences ancestrales.

«Notre montagne a longtemps été le terrain privilégié pour la production agricole, notamment avec ses fameux vergers. Par exemple, les melons de Montréal et les prunes Mont-Royal ont longtemps été cultivés sur la montagne.  Beaucoup plus qu’un projet traditionnel d’agriculture urbaine, la forêt nourricière est un nouveau concept qui utilise le savoir-faire en permaculture, contribuant ainsi à enrichir la biodiversité du mont Royal», a mentionné Sylvie Guilbault, directrice générale des Amis de la montagne.

Le projet est la première phase d’Hectare Urbain, un plan de verdissement des terrains et toitures de l’immeuble de HEC Montréal, a souligné Jacques Fortin, directeur sortant de la direction du développement durable d’HEC Montréal. Ce dernier comprend aussi un programme éducatif, incluant des activités de jardinage et des panneaux d’interprétation.

DSC_8695

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!