Les agents des services frontaliers ont effectué cinq saisies similaires au cours du mois d’octobre totalisant 2635 grammes d’héroïne présumée en provenance de la Tanzanie.

Le 17 octobre, deux colis reçus par l’Établissement de traitement du courrier (ÉTC) Léo-Blanchette, à Montréal, ont retenu l’attention des agents. Les colis, qui contenaient des sacs, des vêtements et des cadres, cachaient chacun 500 grammes d’héroïne dans la paroi interne de la boîte en carton.

Le 24 octobre, deux autres boîtes, semblables aux colis reçus le 17 octobre, ont été interceptées par les agents de l’ÉTC Léo-Blanchette. Quelque 625 grammes de drogue ont été retrouvés dans les boîtes, qui contenaient également des bijoux artisanaux, des ceintures et des napperons.

Quatre jours plus tard, un cinquième colis en provenance de la Tanzanie a été intercepté et a permis une saisie de 580 grammes d’héroïne présumée dans les emballages de cartons de 136 bijoux placés à l’intérieur de la boîte.

Les drogues saisies ont toutes été remises par l’Agence des services frontaliers du Canada (ASCF) à la Gendarmerie royale du Canada.

Du 1er janvier au 30 septembre, l’ASFC a effectué 3572 saisies de stupéfiants dans des colis postaux dans l’ensemble du Canada, dont 960 à l’ETC Léo-Blanchette.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!