Denis Beaumont/Métro Bien qu’un des édifices de la New City Gas ait été retapé, le site figure toujours sur la liste des lieux patrimoniaux sous observation d’Héritage Montréal.

La New City Gas, l’un des 10 sites emblématiques menacés de Montréal, s’est trouvé une nouvelle vocation. L’ancienne usine à gaz qui, au 19e siècle, permettait de produire de l’électricité à partir de charbon accueillera une conférence mondiale sur le commerce et la créativité du 22 au 25 mai. «Après des décennies d’oubli, voire de menaces de démolition, c’est l’esprit du lieu qui revit», se réjouit Dinu Bumbaru, porte-parole d’Héritage Montréal, un organisme de défense du patrimoine. «Il est important de garder un territoire qui ait du sens», estime M. Bumbaru. Ce dernier fait référence aux projets de condos poussant dans le quartier comme des furoncles sur le visage d’un adolescent.

Pour sa renaissance, l’un des édifices de la New City Gas hébergera les conférences et les spectacles qui auront lieu pendant l’événement C2-MTL. Le colloque accueillera 1 200 congressistes de prestige, dont le réalisateur Francis Ford Coppola, l’artiste Moby et l’ancien DG de Disney, Michael Eisner. Le Cirque du Soleil et le studio multimédia Moment Factory seront eux aussi de la partie. D’autres événements seront organisés pendant le Grand Prix, en juin. «La créativité et l’innovation, ce n’est pas forcément de jeter le vieux à la poubelle, mais de voir comment on peut s’en servir», explique Benoit Berthiaume, l’organisateur de C2-MTL.

Il dit avoir cherché pendant des mois un lieu emblématique représentant l’ADN de Mont­réal, un lieu où le passé et le futur se conjuguent au présent. Malgré tout, la New City Gas restera sur la liste des édifices patrimoniaux sous observation. «Dans le lot, il y a deux gros édifices pour lesquels il reste une vocation à trouver», indique le tenace propriétaire de l’ancienne usine, Harvey Lev. Ce dernier bataille ferme pour sauver l’endroit. «Il est temps que la Ville instaure un moratoire sur la démolition des vieilles bâtisses et encourage leur réutilisation», conclut-il.

Pour la petite histoire

La New City Gas marque depuis plus de 150 ans l’histoire de Montréal.

  • Elle a été construite entre 1859 et 1861.
  • Le charbon, une fois chauffé et distillé, permettait de produire un gaz utilisé pour l’éclairage public.
  • L’édifice est aujourd’hui menacé par le démantèlement de l’autoroute Bonaventure.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!