Yves Provencher/Métro

Pas moins de 3,67G$ seront consacrés à la reconstruction de l’échangeur Turcot.

«[Ce budget] est complètement réaliste, a déclaré vendredi le ministre des Transports, Robert Poëti. Le processus s’est fait dans les règles de l’art. Je ne crois pas qu’il y aura de surprises.»

Le ministre a précisé que la gestion des risques entourant les travaux de reconstruction incombe en grande partie au consortium KPH Turcot, qui a obtenu le contrat au mois de décembre. Celui-ci, qui regroupe les entreprises Construction Kiewit et Parsons du Canada, de même que WPS Canada et Holcim Canada, a signé vendredi le contrat de 1,54G$ qui le lie au ministère des Transports du Québec (MTQ).

«Un certificateur indépendant suivra le projet tout au long de réalisation, a dit M. Poëti. Son mandat est d’attester que les travaux sont conformes aux exigences technique du contrat. Il vérifiera que les paiements mensuels correspondent au degrés d’avancement des travaux.»

Les autres déboursés seront versés pour des travaux préparatoires (590M$) ainsi que pour divers dépenses touchant entre autres les acquisitions immobilières, le déplacement de services publiques, la gestion de risques, de même que les mesures d’atténuation (1,54G$).

De ces enveloppes budgétaires, près 20M$ seront remis à la Ville de Montréal pour préserver «la qualité de vie de ses citoyens». En plus, le MTQ assumera les factures touchant le remplacement du stationnement du centre Gadbois (3M$), le réaménagement des abords de l’autoroute 15 (4,9M$) et la réfection de la portion de la rue Notre-Dame qui sera touchée par les travaux.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, s’est dit heureux de la collaboration existant entre la Ville et le MTQ dans le cadre de ce projet.

Le consortium KPH entamera la semaine prochaine une nouvelle série de travaux préparatoires, avant de lancer le chantier de reconstruction au mois de juin. Le directeur adjoint du projet au sein du consortium KPH, Sébastien Marcoux, a indiqué que cette année, l’impact des travaux sera «ponctuel et mineur». Dès l’an prochain, ils s’intensifieront jusqu’à leur complétion en 2020.

Bien qu’il soit en fin de vie, l’échangeur Turcot demeure sécuritaire, a assuré le ministre Poëti. Depuis 2007, près de 258 M$ ont été allongés pour maintenir la structure fonctionnelle. Le MTQ prévoit dépenser au total jusqu’à 400M$ en travaux d’entretien d’ici 2020.

Le projet Turcot prévoit la reconstruction de quatre échangeurs, Turcot, Montréal-Ouest, Angrignon et De La Vérendrye, ainsi que le réaménagement de tronçons des autoroutes 15, 20 et 720.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!