MONTRÉAL – Québec a franchi une étape de plus pour la reconstruction de l’échangeur Turcot à Montréal en signant formellement, vendredi, le contrat avec le consortium KPH-Turcot pour la réalisation des infrastructures principales.

Le plus important chantier routier du Québec devrait coûter 3,67 milliards $ et doit être terminé d’ici cinq ans. La portion réalisée par le consortium se chiffre à 1,54 milliard $.

Le projet est aussi l’occasion d’une première, a indiqué le ministre des Transports Robert Poëti: tous ses coûts seront mis en ligne et donc accessibles à la population, pour plus de transparence.

Le consortium, choisi en décembre dernier, est composé des firmes Construction Kiewit et Parsons du Canada, avec la participation des firmes WSP Canada et Holcim Canada.

Enthousiaste, le ministre a précisé vendredi que le consortium n’avait pas attendu la signature formelle du contrat pour commencer et que ses équipes étaient déjà à pied d’oeuvre: elles ont entrepris la conception et la phase préparatoire du projet en vue de l’achever à temps pour 2020, soutient-il.

Le premier volet sera réalisé par le ministère des Transports à un coût estimé à 590 millions $, a expliqué le ministre.

Le second volet est celui du consortium, qui se chiffre à 1,54 milliard $, et tous les autres coûts s’élèvent à 1,54 milliard $ également. Ces coûts regroupent les acquisitions immobilières nécessaires au projet, le déplacement de services publiques, les mesures d’atténuation, les mesures environnementales, les honoraires, les suivis de gestion du projet, l’enveloppe pour la gestion des risques et les frais de financement.

Le ministre s’est félicité que tous ces chiffres, de nombreux documents liés au projet ainsi que l’information sur le niveau d’avancement des travaux soient ainsi accessibles aux citoyens.

Il a précisé que les structures seraient construites à coté ou en dessous de celles existantes pour que les liens routiers soient maintenus, afin de minimiser l’impact sur la circulation. L’offre de transport collectif sera aussi accrue, notamment par l’ajout de quatre lignes d’autobus pour l’ouest de l’île.

Le projet Turcot, près du centre-ville de Montréal, prévoit la reconstruction de quatre échangeurs — Turcot, Montréal-Ouest, Angrignon et De La Vérendrye — ainsi que le réaménagement de certains tronçons des autoroutes 15, 20 et 720.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!