Archives Métro

Projet Montréal reproche à l’administration Coderre d’avoir un trop grand contrôle sur la gouvernance de la Société de transport de Montréal (STM). C’est ce qu’a fait savoir le porte-parole de Projet Montréal en matière de transport, Craig Sauvé, mercredi soir lors de l’assemblée du conseil d’administration de la STM.

«L’agglomération de Montréal nomme tous les administrateurs de la Société de transport de Montréal; tous les administrateurs reçoivent une rémunération annuelle pour y siéger, et le maire de Montréal peut révoquer à tout moment la nomination d’un membre du conseil d’administration», affirme Craig Sauvé dans un communiqué envoyé jeudi.

Selon l’opposition officielle, le cadre de gouvernance de la STM comporte des failles. «Nous constatons que tous les votes au conseil d’administration de la STM, depuis le début du présent mandat, ont été effectués à l’unanimité. Il est presque impossible que tous les élus aient toujours été d’accord sur tous les points. Est-ce que la possibilité d’une révocation de leur nomination aurait pu les inciter à voter de cette façon? Les administrateurs devraient être libres de voter de bonne conscience en tout temps», poursuit l’élu de l’opposition officielle dans le communiqué.

Projet Montréal propose donc que la STM «donne un mandat à l’Institut sur la gouvernance des organisations privées et publiques, ou une autre organisation similaire, afin d’étudier les améliorations à apporter à ses règles de gouvernance.»

Au moment d’écrire ces lignes, la Ville de Montréal n’avait pas réagi.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!