L’opposition officielle à la Ville de Montréal déposera en juin une motion sur la salubrité des logements locatifs. Vision Montréal déplore que la Ville ne soit pas assez agressive ni rigoureuse dans l’application des règlements en matière d’insalubrité.

Le parti de Louise Harel souhaite ainsi que le Conseil Municipal s’attaque au problème d’insalubrité sur l’ensemble du territoire de la ville, en ciblant les secteurs problématiques. Il espère que le financement des interventions soit ajusté selon les réalités des arrondissements.

« Les arrondissements n’ont pas les moyens de procéder seuls aux réparations de logements insalubres, prétend Étienne Brunet, conseiller de Sault-au-Récollet et porte-parole de Vision Montréal en matière d’habitation. Il y a clairement un manque de ressources financières et humaines pour effectuer les inspections et les réparations.»

La motion vise aussi à ce que la Ville mette en place les moyens nécessaires pour appuyer le suivi de l’application du Règlement sur la salubrité, l’entretien et la sécurité des logements. Enfin, elle souhaite la création d’un fonds d’urgence pour les ménages dans le besoin à la suite d’une relocalisation due à l’insalubrité du logement.

Aussi dans Montréal:

blog comments powered by Disqus