Yves Provencher/Métro Ronald Martin, président de l'Association des pompiers de Montréal

Le syndicat des pompiers de Montréal, qui a appelé cet automne au boycott des Jeux mondiaux des policiers et pompiers (JMPP) qui auront lieu à Montréal en 2017, a reçu mardi l’appui formel des 4 000 membres du Syndicat des pompiers et pompières du Québec.

Avec les membres du Regroupement des associations de pompiers du Québec, ce nombre porte maintenant à 8000 le nombres de pompiers du Québec qui adhéraient formellement au boycott lancé par les pompiers de Montréal.

Dans la foulée des manifestations entourant le projet de loi 3 sur les régimes de retraite, en octobre dernier, l’Association des pompiers de Montréal avait fait un appel au boycott de cet événement international «en raison du bris du lien de confiance avec l’administration Coderre».

En entrevue avec Métro au début du mois de février, un porte-parole du syndicat disait déjà que l’association avait reçu des appuis de plusieurs associations de pompiers du Québec qui devaient toutefois obtenir des mandats de leurs membres pour donner un appui officiel.

«Une participation à ces Jeux mondiaux des policiers et pompiers serait indécente dans le contexte actuel et cautionnerait aveuglément l’administration Coderre comme la direction du Service de Sécurité Incendie de Montréal», affirme le président de l’Association des pompiers de Montréal, Ronald Martin, dans un communiqué.

Une délégation de pompiers de Montréal doivent également se rendre à l’édition de 2015 des JMPP qui aura lieu en Virginie, cet été, pour persuader les organisations de pompiers à travers le monde de se rallier à leur cause.

Pour cette édition 2015 des JMPP, qui doit se tenir en juin prochain, l’organisation attend près de 12 000 athlètes policiers et pompiers de 70 pays qui s’affronteront dans diverses épreuves physiques.

Malgré ces démarches du syndicat de Montréal, et bien que le contexte social autour du projet de loi 3 ait rendu plus difficiles les relations entre le comité organisateur et les pompiers, la Ville de Montréal assure que l’événement aura bel et bien lieu. Dans des documents remis aux élus du comité exécutif en février, elle indique que le Service des incendies de Montréal (SIM), qui fait partie de l’organisation, a donné «son entière collaboration afin de (…) faire de ces Jeux un succès». Des propos que les élus ont réitéré dans les dernières semaines.

Les élus du comité exécutif de la Ville de Montréal ont adopté en février le nouveau plan d’affaires du comité organisateur qui prévoit notamment une augmentation de 1 911 567$ de la contribution de la Ville à l’événement.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!