Métro François Thériault

L’ex-employé de la Ville de Montréal, François Thériault, a été condamné jeudi à 12 mois de prison et à payer une amende de 30 000$ après avoir plaidé coupable à des accusations de parjure, fraude, complot de fraude et abus de confiance.

François Thériault avait plaidé coupable à ces accusations le 6 mars dernier pour ces fraudes survenues en 2006 et 2007.

Alors qu’il était surveillant de chantier à la Ville de Montréal, M. Thériault devait autoriser les paiements faits aux entrepreneurs en s’assurant qu’ils respectaient les devis. Certaines autorisations ont toutefois été accordées pour des travaux qui n’ont pas été effectués, en favorisant les compagnies Catcan, Mivela Constructon et Bentech. L’ex-employé recevait des cadeaux en retour, dont un rabais de 30 000$ de la part de l’entrepreneur Catcan sur l’achat de sa maison.

Lors de son passage à la Commission Charbonneau, en 2012, il avait omis de dire qu’il avait obtenu ce rabais de 30 000$. L’accusation de parjure est en lien avec cette omission.

Une entreprise aurait garanti un emploi à M. Thériault à sa sortie de prison, selon Radio-Canada, mais cette entreprise n’a pas été identifiée à la cour.

François Thériault est le premier employé de la Ville de Montréal qui a pris part à de la corruption à plaider coupable à des accusations en lien avec ces stratagèmes.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!