Josie Desmarais/Métro L'installation des tentes, jeudi après-midi.

MONTRÉAL – Amorcé jeudi, le Camp pour le droit au logement du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) met fin à ses activités dimanche, en tenant en après-midi un grand rassemblement au Parc du Mont-Royal, à Montréal.

Le porte-parole du FRAPRU, François Saillant, estime que les objectifs ont été atteints, dont celui de défrayer les manchettes dans les médias. Il croit que le Camp a réussi à souligner «la négligence» des gouvernements fédéral et québécois dans le dossier du logement social.

Le Camp était composé d’une centaine de personnes. Il a été démantelé à deux reprises par le Service de police de la Ville de Montréal, jeudi et vendredi. Samedi, les militants ont accueilli bruyamment le ministre fédéral Denis Lebel, à son arrivée aux assises de l’Union des municipalités du Québec, à Montréal.

Un geste symbolique doit être posé dimanche pour signifier la fin du Camp et montrer la détermination à poursuivre la lutte pour le droit au logement.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!