MONTRÉAL – Le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé vendredi après-midi la recommandation de Philippe Pichet à la direction du Service de police de la ville de Montréal (SPVM).

M. Pichet est le candidat qui a été retenu par le comité de sélection de la Ville, qui était composé, outre M. Coderre, de membres de son administration, de l’opposition ainsi que de hauts fonctionnaires municipaux.

M. Pichet devrait ainsi remplacer Marc Parent, qui avait annoncé en mai dernier qu’il quitterait ses fonctions à la fin de son mandat, en septembre.

Philippe Pichet, en tant qu’assistant-directeur au bureau du chef de police, était le bras droit de Marc Parent. Il a obtenu la préférence de M. Coderre parmi les cinq candidats qui s’étaient manifestés pour le poste, mais le maire a précisé que chaque candidat avait ses forces.

«Le meilleur candidat? On aurait pu prendre un petit peu de chacun», a-t-il confié en conférence de presse.

Il est clair, toutefois, que M. Pichet a obtenu de bonnes notes d’évaluation.

«C’est quelqu’un qui est très efficace, qui s’adapte au poste», a dit le maire, ajoutant que «quand il a à faire face à l’adversité, il répond et il peut prendre ça, il prend la chaleur».

Denis Coderre a qualifié le futur directeur d’homme polyvalent, un prérequis compte tenu de la tâche qui l’attend.

«Quand on travaille avec 6800 personnes, c’est un défi comme tel. Il y a toute la question de la relation avec la population. Il y a toute la question de cet équilibre entre l’ouverture et la vigilance», a énuméré le maire.

De son côté, le chef de l’opposition à l’hôtel de ville, Luc Ferrandez, appuie cette recommandation, mais il a présenté un tout autre portrait des défis que devra relever Philippe Pichet dans un contexte de restrictions budgétaires.

«La principale chose qui va lui être demandée dans les prochaines années, ça va être de réduire les coûts de la police et il ne peut pas le faire en réduisant les coûts de main-d’oeuvre ou à peine, donc il va être obligé de trouver des nouvelles manières de travailler», a fait valoir M. Ferrandez.

De plus, pour améliorer les relations avec les citoyens, le maire de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal a indiqué que des efforts seraient requis du côté de ce que le directeur sortant, Marc Parent, appelait la police de proximité.

«On va demander un rapprochement de la police de quartier. (…) Il faut être présent tout en coupant les coûts, alors ce sera un gros défi pour M. Pichet», a dit M. Ferrandez.

Il ne s’agit pour l’instant que d’une simple recommandation, mais celle-ci devrait être entérinée par les différentes instances municipales le 17 août prochain, soit, dans l’ordre, la Commission de la sécurité publique, le Comité exécutif et, finalement, le conseil municipal.

Sa nomination devrait ensuite être officialisée par la ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault.

Denis Coderre a précisé que le candidat recommandé n’accorderait aucune entrevue, puisqu’il n’est toujours pas assermenté comme directeur.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!