Yves Provencher/Métro Montréalais et élus ont fait le grand saut dans le fleuve Saint-Laurent lors du traditionnel Grand Splash.

Le projet de bain portuaire promis pour 2017 dans le Vieux-Port de Montréal en est à l’étude préliminaire, l’emplacement de la plage de Verdun sera bientôt choisi et les travaux pour celle de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles sont amorcés. Mais ceux qui militent pour l’accès au fleuve n’en démordent pas et ont poursuivi la tradition avec l’annuel Grand Splash, mardi soir.

«À ce que je sache, tous ces projets sont encore sur papier», a souligné Pierre Lussier, directeur du Jour de la Terre Québec, pour expliquer la poursuite de cet événement annuel.

Depuis 12 ans maintenant, un comité de citoyens appuyés par le Jour de la Terre Québec organise le Grand Splash où plusieurs dizaines de Montréalais et d’élus font le grand saut dans le fleuve Saint-Laurent au Quai Jacques-Cartier pour rappeler l’importance de donner accès aux eaux entourant l’île.

«On continue de se mobiliser pour appuyer la Ville dans ses démarches et faire connaître aux Montréalais la possibilité pour eux d’avoir accès aux berges», a poursuivi Elsie Lefebvre, conseillère de la ville dans le district de Villeray, heureuse des projets annoncés.

Elle souligne toutefois que bien que les projets de plages et du bain portuaire – un espace de baignade sécuritaire dans le Vieux-Port – soient encore en développement, la plage du Cap Saint-Jacques et différentes activités disponibles, comme le kayak et le paddleboard sur le fleuve, sont encore inconnues pour certains.L’élue ajoute que certains Montréalais croient encore que l’eau du Saint-Laurent n’est pas adéquate pour la baignade et estime que ce genre d’événement permet de leur prouver le contraire.

«Le paysage, ultimement, n’a pas changé depuis les débuts de l’événement, regrette quant à lui M. Lussier. On a un Plan de l’eau [dévoilé en mars et incluant le projet de bain portuaire], on peut le saluer. Mais la Ville n’a qu’un vœu d’avoir un bain portuaire. C’est la Société immobilière du Canada [propriétaire du Vieux-Port] qui prendra la décision, au final. Quand on va y toucher, on va y croire.»

«Faut que ça aboutisse.» – Pierre Lussier, directeur du Jour de la Terre Québec, heureux que des projets soient en branle pour plus d’accès au fleuve mais espère les voir se concrétiser

Alors que la Ville a déjà annoncé en mars que ce projet de bain serait réalisé d’ici 2017 au pied de la Tour de l’Horloge, Pierre Lussier déplore qu’aucune consultation n’ait été faite pour en déterminer le lieu et craint que cela reste ainsi pour les étapes subséquentes. Métro a dévoilé lundi que la Ville de Montréal se penchera mercredi sur l’octroi du contrat pour la réalisation de l’étude préliminaire pour ce projet de bain portuaire.

Aussi dans Montréal :

blog comments powered by Disqus