Métro Des résidents de la rue Bercy ont reçu un avis de fin d'ébullition d'eau, samedi, sans toutefois avoir reçu d'avis d'ébullition au préalable.

Des résidants de la rue Bercy n’ont pas été informés par la Ville qu’un avis d’ébullition était en vigueur la semaine dernière dans leur secteur.

Deux personnes qui résident sur cette artère entre les rues Hochelaga et Sherbrooke, contactées par Métro, ont eu la surprise de voir, samedi, un avis de fin d’ébullition de l’eau collé sur leur porte, alors qu’elles n’avaient jamais reçu d’avis d’ébullition au préalable.

Une de ces résidantes, Chloé, s’est inquiétée, craignant pour sa santé puisqu’elle n’avait pas fait bouillir son eau dans la dernière semaine.

Sa voisine, Caroline, savait quant à elle qu’un avis d’ébullition avait été donné aux résidants qui logent plus bas, entre les rues Hochelaga et Rouen, ce que l’arrondissement Ville-Marie a confirmé à Métro. Mercredi dernier, elle a appelé le 311 pour savoir si son tronçon de rue était aussi visé par l’avis d’ébullition. Le préposé du 311 lui a alors affirmé qu’elle devait aussi bouillir son eau.

«Comme je suis enceinte, je n’ai pas pris de chance, je suis allée acheter des bouteilles d’eau», a témoigné Caroline, s’inquiétant tout de même de ne pas avoir reçu d’avis d’ébullition au départ.

À l’arrondissement de Ville-Marie, on a reconnu qu’un avis préventif d’ébullition d’eau aurait effectivement dû être distribué aux résidants de la rue Bercy entre les rues Sherbrooke et Hochelaga, mais que cela n’a pas été fait.

Durant des travaux d’aqueduc réalisés sur la rue en début de semaine dernière, les spécialistes de la Ville ont découvert qu’une vanne avait été fermée au coin de Bercy et Sherbrooke. Conséquemment, les résidants de la rue Bercy entre Sherbrooke et Hochelaga auraient dû eux aussi recevoir un avis préventif d’ébullition de l’eau pendant les travaux d’aqueduc, selon les normes de l’arrondissement, et pas seulement ceux entre Hochelaga et Rouen.

Les spécialistes ont prévenu le 311 de cette nouvelle information, mercredi, – ce qui explique pourquoi Caroline a reçu cette information lorsqu’elle a téléphoné – mais l’avis papier n’a pas été distribué, a reconnu Patrick-Jean Poirier, porte-parole de l’arrondissement de Ville-Marie.

Lorsque l’avis d’ébullition a été levé samedi, d’autres avis ont été distribués à tous les résidants, entre les rues Rouen et Sherbrooke, pour leur indiquer qu’ils n’avaient plus à faire bouillir leur eau.

Mercredi, un échantillonnage de l’eau a été fait comme dans tous les cas d’avis d’ébullition d’eau. «Les résultats ont révélé qu’il n’y avait pas de contamination de l’eau», a assuré M. Poirier, soulignant donc qu’il n’y a aucun danger pour la santé des résidants qui n’ont pas reçu d’avis préventif d’ébullition d’eau.

Bien qu’ils n’aient pas reçu d’avis d’ébullition d’eau, les résidants de la rue Bercy, entre Sherbrooke et Hochelaga avaient été informés des 2 coupures d’eau qu’ils ont vécues cette semaine pendant les travaux d’aqueduc.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!