Yves Provencher/Métro Philippe Bond

La Ville de Laval fête le 6 août son 50e anniversaire. L’humoriste Philippe Bond, Lavallois de souche et porte-parole des festivités organisées pour l’occasion, a confié à Métro cinq raisons pour lesquelles il fait bon vivre sur l’île Jésus.

  1. La verdure
    «Je vais toujours défendre Laval. Ça me fait rire quand je dis que je viens de Laval et que les gens réagissent négativement. Pour moi qui aimais jouer dehors quand j’étais jeune, Laval était la ville idéale. Il y a tellement de coins verts et de parcs pour se promener.»
  2. La vie culturelle
    «Il y a toujours quelque chose à faire à Laval. Avec la Maison des arts et d’autres salles, il y a des spectacles tous les soirs et les fins de semaines.»
  3. Le nightlife
    «Ça a l’air de rien comparé à Montréal, mais il y a des endroits géniaux pour sortir à Laval. Le Centropolis, c’est génial. Tu stationnes ta voiture et après tout se fait à pied: 5 à 7, souper, party… Je n’ai même pas encore fait tous les restaurants!»
  4. Les coins champêtres
    «Le Vieux-Sainte-Rose, c’est super champêtre. Ma grand-mère habite là sur le bord de l’eau. Je vais la chercher une fois par semaine et on se promène. Il y a des artisans qui présentent leurs toiles. Je vais aux deux semaines au restaurant Bagel Ste-Rose. Ça vaut vraiment la peine d’y faire un tour.»
  5. La sécurité
    «C’est une ville super familiale. Quand j’étais jeune, je jouais dans la rue avec mes amis. On allait se promener dans les environs et je n’ai jamais senti de danger. C’est encore comme ça. C’est très sécuritaire.»

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!