Métro/Roxane Léouzon Denyse Joseph

Lors d’un rassemblement jeudi midi devant le nouveau site Glen du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), la représentante syndicale des infirmières et inhalothérapeutes de l’établissement a dénoncé le manque de ressources sur le terrain.

«Avec la configuration du nouvel hôpital, il faut augmenter le ratio de professionnelles en soins, a affirmé Denyse Joseph, présidente de la section de locale de la Fédération interprofessionnelle en soins (FIQ). On a les patients les plus malades du Réseau universitaire intégré de santé McGill, qui couvre plus de la moitié de la province. Malheureusement, nos professionnelles ne sentent pas qu’elles ont le temps de donner les meilleurs soins aux patients.»

La FIQ ne peut pas pour l’instant déterminer le nombre de professionnelles manquantes au CUSM. «On demande un outil pour calculer le ratio nécessaire en fonction de la gravité des cas des patients. Ça nous permettrait de voir combien d’infirmières ont a besoin», a estimé Mme Joseph.

Le Centre universitaire de santé McGill fait face à des compressions de l’ordre de 21 M$ dans son budget 2015-2016.

Pour sa part, le service des relations médias du CUSM a indiqué être constamment en période de recrutement d’infirmières et a assuré que la sécurité des patients n’était pas menacée.

Par ailleurs, la FIQ a quitté plus tôt cette semaine la table des négociations avec les représentants du gouvernement concernant les conditions de travail des infirmières.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!