Archives TC Media

Le programme d’asphaltage de la Ville de Montréal inquiète la Commission sur l’inspecteur général.

La présidente de la commission, Lorraine Pagé, craint qu’il y ait «un certain malentendu, voire un fouillis dans la compréhension de ce qu’est le [programme d’asphaltage de la Ville]» de la part des entrepreneurs qui font affaire avec la Ville. «Il ne s’agit pas de reconstruction complète des chaussées, mais il ne s’agit pas non plus d’une activité de rapiéçage ou de “patchage”», a-t-elle expliqué lundi au cours du conseil municipal.

Elle a été interpelée par le dernier rapport de l’inspecteur général de la Ville de Montréal. Ce dernier avait annoncé la suspension d’un contrat d’asphaltage dans le secteur de Montréal-Nord, puisque le représentant de SNC-Lavalin, surveillant de chantier, n’envisageait pas de faire exécuter par l’entrepreneur, Demix Construction, tous les travaux de réfection de la chaussée requis par les plans, autant en surface qu’en profondeur.

Après avoir obtenu des précisions et des engagements de la part des entrepreneurs, l’inspecteur général a levé lundi la suspension du contrat.

Lorraine Pagé estime que le Service des infrastructures doit «revoir ses pratiques à l’interne en ce qui a trait à la gestion, la planification, l’exécution et la surveillance des travaux d’asphaltage». Elle croit que l’administration doit «mesurer l’efficacité réelle du programme et son impact sur la durée de vie des chaussées».

«L’inspecteur général démontre ainsi sa plus-value. C’est un outil supplémentaire.» – Lionel Perez, responsable des infrastructures au comité exécutif, satisfait du rapport et des démarches de l’inspecteur général entourant le contrat en question

 

Du côté de l’administration Coderre, on s’est plutôt montré satisfait des démarches de l’inspecteur général et des engagements qu’il est allé chercher. «Il ne faut pas généraliser sur l’ensemble du programme. Ce sont des commentaires très ponctuels sur des rues spécifiques», a fait remarquer Lionel Perez, responsable des infrastructures au comité exécutif.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!