Métro La Communauté métropolitaine de Montréal a annoncé qu'elle s'opposait au projet Énergie-Est.

Le maire de Montréal a lancé un appel aux Montréalais, lundi soir, leur demandant qu’ils fassent pression sur TransCanada pour que l’entreprise «fasse ses devoirs» dans le dossier d’Énergie Est.

«La vraie pression, mettez-la sur TransCanada. Pourquoi [les gens de la compagnie] se sont-ils conduits de cette façon?», a insisté Denis Coderre en marge d’une présentation sur la réduction de la dépendance aux énergies fossiles à l’Office de consultation publique de Montréal.

M. Coderre souhaite ainsi que TransCanada refasse son projet de pipeline qui selon lui et les 82 villes de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) ne répond pas aux impératifs de sécurité, d’environnement et d’aménagement des municipalités. Celles-ci se sont opposées la semaine dernière à ce méga projet de création du pipeline Énergie Est qui doit transporter du pétrole entre l’Ouest canadien et le Nouveau-Brunswick.

«Il ne s’agit pas de bloquer le projet, a ajouté Denis Coderre lundi, il s’agit de s’assurer qu’on réponde à toutes les questions. Après on pourra discuter […] C’est pour ça que je dis qu’on n’est pas contre les oléoducs, mais on veut s’assurer que tout est correct.»

Il a rappelé que s’il avait indiqué en juin être en faveur de l’inversion du flux dans la ligne 9B d’Enbridge, c’était parce que la compagnie avait répondu aux conditions que les Villes avaient imposées et avait été transparente en enlevant toutes ententes de confidentialité.

On a fait rajouter au pipeline d’Enbridge une série de vannes qui, en cas de fuite, permettent d’endiguer cette fuite. Mais il n’y a même pas ça dans le projet d’Énergie Est», a illustré M. Coderre.

Le maire a assuré que Montréal participera, au courant des 28 prochains mois, aux consultations de l’Office national de l’énergie et du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement sur le projet et a assuré qu’il rencontrera également TransCanada.

Du côté de l’opposition officielle à la Ville de Montréal, on continue de saluer la position de la CMM dans le dossier d’Énergie Est. Sylvain Ouellet, élu de Projet Montréal, souligne toutefois que la Ville de Montréal devrait «concilier son discours avec ses actions». «On compte réduire de 30% nos émissions de gaz à effets de serre par rapport à 1990 d’ici 2020. Pourtant, l’administration Coderre est en faveur du prolongement de l’autoroute 19 et du développement de Pierrefonds-Ouest et réduit un trottoir de la rue Brébeuf à 70 cm de large», donne en exemple M. Ouellet.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!