MONTRÉAL – Les membres du Syndicat des professeurs et professeures de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) ont rejeté l’offre de la direction de l’institution dans une proportion de 79 pour cent lors d’un vote tenu mardi dans le cadre d’une journée de débrayage.

C’est donc dire que les pourparlers devront se poursuivre entre les deux parties.

D’ailleurs, une autre rencontre de négociations doit se tenir dès vendredi.

Si jamais les discussions traînent trop en longueur, les membres du corps professoral pourraient tenir une autre journée de grève d’ici au 24 mars.

Selon leur syndicat, pour l’instant, les pourparlers «piétinent et semblent dans une impasse».

Cette organisation réclame pour ses membres la création de nouveaux postes chez lesprofesseurs, un meilleur soutien de la recherche et une amélioration de la rémunération.

Or, d’après le syndicat, il n’y a pas encore eu d’avancées en lien avec ces trois grandes priorités.

Les négociations en vue du renouvellement de la convention collective des professeurs de l’UQÀM avaient débuté à la fin du mois d’avril en 2014.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!