Josie Desmarais/Métro

Un service de voituriers sera offert aux clients des commerces de la rue Saint-Paul Est, dans le Vieux-Montréal, pour pallier au manque de stationnement en raison des travaux.

C’est la première fois que la Ville de Montréal permet la mise en place d’un tel service lors de travaux. La Ville de Montréal a entrepris ces travaux de réaménagement à l’été 2014, et ce, jusqu’en 2018. En 2016, ils ont lieu de la place Jacques-Cartier à la rue de Bonsecours, entre mars et novembre.

Comme l’avait révélé Métro, des commerçants du secteur ont sonné l’alarme sur les difficultés financières qu’ils vivent depuis les débuts des travaux il y a un an.

La direction générale du restaurant L’Autre version a décidé de fermer ses portes récemment, ayant perdu plus de 50% de sa clientèle, entre septembre et décembre derniers. Deux autres commerçants de la rue, interrogé par Métro, avait mentionné avoir vu une baisse de la clientèle en raison de la difficulté pour leurs clients de trouver du stationnement.

La Ville et la SDC du Vieux-Montréal espèrent que le service de voituriers aidera les commerçants en assurant une place de stationnement à leur clients pendant les travaux.

D’ici la fin du mois, les Montréalais pourront se présenter au débarcadère qui sera aménagé sur la rue Notre-Dame, à l’est de la place Jacques-Cartier, pour y laisser leur voiture. Tous les citoyens pourront profiter du service, mais ceux qui consommeront dans les 40 commerces de la rue Saint-Paul situés entre la place Jacques-Cartier et la rue de Bonsecours recevront un coupon rabais pour ce service de voituriers. Il sera offert sept jours sur sept, de la fin de l’après-midi jusqu’à 3h du matin. La SDC a obtenu les autorisations nécessaires de la Ville pour l’offrir jusqu’au 17 décembre.

Mario Lafrance, directeur général de la SDC du Vieux-Montréal ne souhaite pas faire compétition aux stationnements sur rue environnants et ajustera donc les prix en conséquence. «Ça devrait couter autour de 19$ ou 20$ pour toute la soirée. Dans le Vieux-Montréal, après 3 ou 4 heures de stationnement sur rue, ça coûte déjà 18$», explique-t-il.

Il ajoute que les commerçants sont heureux de voir qu’il y a une écoute de la part de la Ville pour permettre ce type de projet durant les travaux. «Il se peut que ça marche trop fort ou peut-être pas du tout. Mais on croit que ça va avoir un effet intéressant et positif», indique le directeur général.

«C’est un moyen supplémentaire d’alléger les problèmes lors des chantiers d’envergure et diminuer l’impact du manque de stationnement, mentionne Lionel Perez, responsable des infrastructures au comité exécutif. Les clients sauront que le stationnement est moins un enjeu, nonobstant le chantier.»

Lionel Perez ajoute qu’un tel service de voituriers pourrait être implanté lors du chantier sur la rue Laurier, dans Outremont, qui est prévu pour janvier 2017. La SDC du secteur s’est montrée intéressée à mettre un tel service en place. «On pense que s’il y a un bon écho, il va falloir considérer l’implanter dans d’autres chantiers», reconnait-il.

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!