Archives Métro L'Hôtel de Ville de Montréal

Le nombre de citoyens admis à l’hôtel de ville de Montréal lors des séances mensuelles du conseil municipal pourra progressivement augmenter d’ici la fin de l’année, passant de 40 à 100 citoyens.

Un rapport de la Commission de la présidence du conseil, qui sera présenté aux élus au cours prochain conseil municipal lundi, indique que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et la Division de la sécurité de la Ville recommandent de faire ce changement après avoir pris connaissance des nouveaux outils de sécurités qui sont sur le point d’être installés à l’hôtel de ville.

D’ici le printemps, tous les travaux «d’optimisation des mesures de sécurité» devraient être terminés, dont l’installation de caméras intérieures et extérieures de l’hôtel de ville ainsi qu’un contrôle de l’accès par cartes magnétisées. C’est à partir de ce moment seulement que le nombre de citoyens admis à l’hôtel de ville pourra progressivement augmenter, «selon les circonstances, [et selon l’évaluation] de la situation et de la menace», indique le rapport de la Commission. La mise en fonction des caméras est prévue pour le mois de septembre.

Après les événements du 18 août 2014, alors que les pompiers municipaux avaient manifesté à l’intérieur de l’hôtel de ville, le nombre de citoyens admis à l’intérieur du bâtiment au cours des séances du conseil municipal avait été réduit à 40 et les mesures de sécurité avaient augmenté au même moment.

Quelques mois plus tard, l’opposition avait déposé une motion pour demander que la limite de citoyens admis soit levée. La motion avait été envoyée à l’étude à la Commission de la présidence du conseil.

Le rapport de la Commission indique que dès 2011, le vérificateur général de la Ville de Montréal recommandait déjà différentes mesures de sécurité pour l’hôtel de ville, «notamment la mise en place de mécanismes de cloisonnement des accès aux étages nécessaires, l’installation de caméras de surveillance afin de couvrir l’ensemble des zones sensibles et critiques ainsi que l’installation de lecteurs de cartes d’accès dans les locaux.»

Un premier plan d’action avait été élaboré en 2012, mais c’est dans la foulée de la manifestation des pompiers ainsi que les attentats à Saint-Jean-sur-Richelieu et Ottawa en 2014 qu’un mandat a été confié pour la mise en œuvre de ces mesures de sécurité supplémentaires.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!