Yves Provencher/Métro

Le Regroupement des propriétaires de taxi de Montréal se joint au Comité provincial de concertation et développement de l’industrie du taxi et menace de retenir ses taxes et ses impôts pour forcer Québec à légiférer sur le covoiturage commercial, notamment sur l’application Uber.

Son président, Max Louis Rosalbert, a indiqué lundi par communiqué que «le gouvernement a eu assez de temps pour réagir et appliquer la loi».

La Commission parlementaire sur la question s’est terminé le 10 mars dernier.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!