Yves Provencher/Métro

Il y aura huit postes de directeur et de directeur-adjoint en moins à la Commission scolaire de Montréal (CSDM) pour l’année scolaire à venir, selon le plan de l’effectif du personnel de direction d’établissement, adopté hier soir.

En tout, 16 postes seront coupés et 8 postes seront créés, ce qui permettra à la CSDM d’économiser plus de 1,2 M$. Un amendement ajouté in extremis aura permis entre autres de conserver les postes de directeur adjoint dans les écoles Irénée-Lussier et Joseph-Charbonneau.

La présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, a expliqué que plusieurs des coupes sont dues au fait que certaines écoles se retrouvent avec un nombre d’élèves insuffisant pour justifier le maintient d’un poste de directeur adjoint. Malgré cela, deux postes dans de telles écoles ont été maintenus en raison de leur clientèle ayant des besoins particuliers, a-t-elle précisé.

«À long terme, on espère retrouver l’équilibre et pouvoir réinvestir dans les services aux élèves», a-t-elle assuré.

La présidente de l’Association montréalaise des directions d’établissements scolaires, Hélène Bourdages, a salué l’amendement, même si elle déplore les coupes subies par ses membres.

«J’apprécie l’effort de la CSDM. Maintenant, on ne sait pas l’impact que ces ajouts-là auront. Il reste des choses à voir avec la direction générale», a-t-elle affirmé. Par contre, elle dénonce l’abolition du poste de directeur adjoint à l’école Rosalie-Jetté, une école fréquentée par une quarantaine de jeunes mères, et qui, selon elle, nécessite une personne à ce poste.

Opposition

L’adoption du plan d’effectifs ne s’est pas fait sans heurts, alors que deux commissaires se sont abstenus de voter, et qu’une, Violaine Cousineau, a voté contre.

«Je suis fatiguée. Je ne peux pas encore et encore voter pour des coupes. On a eu beau dire la semaine dernière qu’on a sauvé les meubles, l’édifice va quand même brûler», a-t-elle indiqué au moment de s’inscrire en faux, en faisant référence au réinvestissement de 15M$ annoncé mardi dernier.

Elle a fait savoir qu’elle voterait désormais contre tout plan d’effectifs qui comprendrait des abolitions de poste.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!