Chantal Levesque/Métro Le planétarium Dow

L’ancien Planétarium Dow aura droit à une seconde vie d’ici 2018 plutôt que cette année. L’École de technologie supérieure (ETS) a obtenu un délai supplémentaire pour revitaliser le bâtiment laissé vacant depuis cinq ans.

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a décidé cette semaine d’accorder un sursis de 21 mois à l’établissement universitaire à qui le bâtiment a été cédé sans frais en avril 2013. Les autorités municipales et les dirigeants de l’ETS avaient convenu à l’époque que la durée du chantier serait de trois ans.

Dans les documents de la Ville, il est indiqué que «la planification des travaux s’est avérée plus complexe que prévu». Le directeur de la construction à l’ETS, Mathieu Bergeron, a expliqué que le changement de gouvernement en 2014 a retardé le projet. «On ne pouvait pas dépenser de l’argent ou engager des professionnels tant qu’on n’avait pas l’approbation du gouvernement», a-t-il dit.

La contamination de l’immeuble au plomb et à l’amiante a également forcé l’ETS à réaliser davantage d’analyses. Les résultats de celles-ci ont indiqué que des travaux supplémentaires de près de 500 000$ seront nécessaires.

«Il a fallu faire des coupes à gauche et à droite pour respecter notre budget», a mentionné M. Bergeron.

La Ville devait approuver le délai supplémentaire réclamé par l’ETS puisque dans l’acte de donation, il était mentionné que si une condition n’était pas respectée, l’immeuble redevenait sa propriété.

L’ETS a proposé en 2013 de créer un «Hub de créativité» au coût de 5M$ dans l’ancien Planétarium Dow et de l’intégrer au Quartier de l’innovation qu’elle met en place avec les universités McGill et Concordia. Un espace dédié au travail partagé y sera aménagé à l’intérieur, de même qu’un site d’échange et une scène publique. À l’extérieur, le stationnement sera transformé en parc.

Les dimensions du bâtiment demeureront les mêmes et aucune autre construction ne pourra être érigée sur le site, a aussi convenu l’ETS.

Le montage financier sera approuvé par le conseil d’administration de l’ETS lors de sa prochaine réunion. L’appel d’offres sera lancé vers la fin de l’été et le chantier s’ouvrira au début de l’année 2017.

«[En attendant], la pérennité du bâtiment est assurée compte tenu de l’usage de l’immeuble à des fins institutionnelles», est-il écrit dans les documents du comité exécutif.

Le Planétarium Dow a ouvert ses portes en 1966. Il a été fermé en octobre 2011 puisque les activités sur l’astronomie ont été déménagées dans le Parc olympique, près des autres muséums d’Espace pour la vie. Il a été mis en vente pour 1,8M$ en 2012. Une seule proposition a été présentée à la Ville par les Académies culinaires du Québec, mais elle n’a pas été jugée conforme. Après l’annulation de l’appel public, le Service de la gestion et de la planification immobilière de la Ville de Montréal a relancé deux projets, ceux des Académies culinaires du Québec et de l’ETS. Celui-ci a été retenu par le comité exécutif, qui a décidé de céder l’immeuble sans frais. Il est aujourd’hui évalué à 5M$, d’après le rôle d’évaluation de la Ville de Montréal.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!