Le Canadien National (CN) et la Ville de Montréal ont convenu d’organiser une simulation pour mettre à l’épreuve leurs troupes en cas d’accident ferroviaire.

«On ne peut jamais être trop préparé», a lancé lundi le vice-président exécutif, services corporatifs et chef des affaires juridiques du CN, Sean Finn.

Le transporteur ferroviaire et les autorités municipales veulent s’assurer de leur rapidité d’intervention et de la collaboration entre leurs différents experts.

La date où la simulation aura lieu n’a pas encore été décidée. «On va s’asseoir avec les partenaires et on va décider d’un plan d’action», a dit le directeur du Service de sécurité incendie de Montréal, François Massé.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, qui a visité lundi matin les bureaux du CN, s’est dit somme toute satisfait des mesures mises en place par le transporteur ferroviaire pour assurer la sécurité sur ses voies ferrées. «Il y a un trait d’union qui fonctionne très bien entre la Ville de Montréal et le service d’incendie et le CN», a-t-il dit.

La création d’une application par le CN, AskRail, qui permet depuis un an aux services d’urgence de connaître le contenu des wagons qui circulent sur le territoire de Montréal a été évoquée par le maire, de même que la formation qui a été donnée à quelque 250 pompiers portant sur les interventions en présence de matières dangereuses.

«La notion d’information est essentielle dans la mise en place d’un plan d’urgence et d’un plan de contingence», a déclaré M. Coderre.

Projet Montréal croit de son côté que les élus locaux devraient prendre part au dialogue avec le CN. «Nous devons répondre aux citoyens et les citoyens nous interpellent souvent à ce sujet», a mentionné le conseiller de Saint-Henri–Petite-Bourgogne–Pointe-Saint-Charles, Craig Sauvé. Il a suggéré que des comités de bon voisinage soit créés afin que les citoyens puissent aussi prendre part à la discussion.

L’automne dernier, un train a déraillé dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Les cinq wagons qui ont quitté les voies étaient vides. Ils ont endommagé un bâtiment, mais ils n’ont blessé personne. Ils circulaient sur des voies appartenant au Canadien Pacific (CP).

Aucune rencontre entre les dirigeants du CP et de la Ville de Montréal n’est prévue pour discuter de la sécurité ferroviaire.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!