Chantal Lévesque/Métro

Une entente de principe a été conclue jeudi soir entre Montréal et ses ingénieurs.

Le Syndicat professionnel des scientifiques à pratique exclusive de Montréal (SPSPEM) soumettra l’entente à ses membres la semaine prochaine au cours d’une assemblée générale. L’entente sera par la suite être soumise et adoptée par la comité exécutif de la Ville de Montréal. Ni la Ville ni le syndicat ne formulera de commentaire sur les détails de l’entente d’ici là.

«Il s’agit d’une nouvelle positive, a toutefois affirmé Pierre Desrochers, président du comité exécutif par voie de communiqué. Cet accord respecte la capacité de payer de la Ville et des contribuables montréalais, et tient compte également des ententes intervenues récemment avec d’autres groupes d’employés.»

Le SPSPEM, dont fait partie les 410 ingénieurs de la Ville ainsi que les arpenteurs-géomètres, les chimistes et les médecins vétérinaires qui œuvrent à la Ville de Montréal, avaient amorcé une grève générale illimitée le 17 mai, insatisfait des négociations avec l’employeur après plus de cinq ans sans convention collective.

Les travaux en cours sur 28 des 54 chantiers en infrastructures qui sont sous l’égide de la Ville avaient été suspendus.

Le président du SPSPEM, André Émond, regrettait que la Ville demande «des réductions de 9% de [leurs] bénéfices» alors que la rémunération globale des ingénieurs de la Ville «est déjà en deçà de la moyenne du marché», indiquait M. Émond. Cela signifie une participation plus grande aux assurances, une réduction des congés de maternité et une réduction du nombre d’heures de congé mobile, donnait-il en exemple.

Le syndicat avait choisi de mettre fin à leur grève après 4 jours d’arrêt de travail afin de reprendre les négociations avec la Ville.

La Ville de Montréal soutenait vouloir mettre fin le plus rapidement possible au conflit.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!