Getty Images/iStockphoto

Écraser son mégot de cigarette dans ses jardinières n’est pas une bonne idée. Douze incendies ont été causés par un article de fumeur éteint dans le terreau d’un pot de fleurs depuis le début de l’année à Montréal, selon le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM).

Le SIM avertit la population que la terre noire, le paillis ou toute autre matière similaire sont combustibles car ils sont composés de tourbe, de mousse, de copeaux et contiennent des engrais chimiques qui peuvent prendre feu lorsqu’ils sont en contact avec une source de chaleur. De plus, une première flamme peut apparaitre quatre ou cinq heure après avoir écraser son mégot, explique le SIM.

Il recommande d’utiliser un cendrier adapté aux risques extérieurs (comme le vent) ou une boîte de conserve profonde remplie de sable humide et de l’installer sur une surface incombustible et stable.

Pour plus de conseils, visiter le site ville.montreal.qc.ca/sim

Aussi dans Montréal :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!