Cette semaine, une jeune femme nommée Livia Dallaire s’est livrée sur Facebook à la suite d’une mauvaise expérience sur le tournage de l’émission «Les gags» de Juste pour rire.

Elle explique qu’on lui aurait demandé de signer une autorisation de la filmer avant de se faire piéger au gag, et non après. De plus, la mise en scène l’a mise très mal à l’aise puisque le gag consistait à ce qu’un jardinier flirt très maladroitement avec elle. (Vous pouvez lire son billet ici.)

À la suite de toute cette affaire, Juste pour rire a été vivement critiqué sur les réseaux sociaux. Il suffit d’aller sur leur page Facebook pour voir qu’ils sont inondés de commentaires haineux.

Métro a rejoint Pierre Girard, producteur de l’émission depuis le tout début, il y a 17 ans. Bien conscient de la controverse qu’a créé cette publication Facebook, M. Girard est bien déçu de la réaction du public. «Ç’a explosé sans que personne ne voit le clip. Et le clip, on ne le cache pas. On offre à tous les journalistes de le voir, pour montrer que Livia Dallaire a rit tout le long du tournage. C’était innocent comme gag, mais on respecte qu’elle ne se soit pas sentie à l’aise. On a pris la décision de ne pas diffuser le gag.»

Pierre Girard explique qu’en 17 ans d’existence, il y a eu environ 100 000 Montréalais piégés par «Les gags» et seulement trois se sont plaint. «On ne connaît pas la vie des personnes qu’on piège. On ne sait pas quel genre de journée ils ont eu. On fait très attention à eux et on s’excuse quand on doit s’excuser. Mais on a créé cette émission pour faire rire les gens, pour mettre du bonheur dans leur journée.»

Pierre Girard et son équipe devront maintenant gérer la crise sur les réseaux sociaux. Il ne pense pas que ça aura de répercussions sur le reste des activités de l’été prévues par Juste pour rire. «Je reste amer puisque ça nous donne une mauvaise réputation pour rien. On se fait salir, mais ce n’est pas mérité», conclut-il.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!