Denis Germain/TC Media

Pour participer et voter aux assemblées générales de leur centre de la petite enfance (CPE) du centre-ville de Montréal, les parents devront désormais payer une cotisation annuelle de 216$.

Une lettre envoyée le 16 mai aux parents de la garderie Place Ville Marie, récemment affiliée au CPE du 1250, explique que cette cotisation était déjà prévue aux
règlements généraux de l’organisme, mais n’avait pas été jusqu’ici demandée aux parents. Ce montant est aussi exigé des parents fréquentant les deux autres installations du CPE 1250.

«L’adhésion comme membre n’est pas obligatoire, mais fortement encouragée, puisque cette cotisation constitue pour le CPE une source de financement dont il a grandement besoin afin de continuer d’offrir un service de qualité. Les sommes provenant de cette cotisation serviront uniquement à répondre aux besoins de vos enfants», mentionne dans cette lettre la directrice générale, Valérie Tremblay.

Cette exigence a fait sursauter certains parents. «Je suis outré qu’un CPE financé par le gouvernement, après qu’on s’est fait imposer des hausses de tarifs, ose nous demander des contributions de 216$ pour savoir ce qui se passe à la garderie de notre enfant et pour avoir le droit de vote», a commenté un parent dont l’enfant fréquente le CPE. Cette personne souligne que les services aux enfants sont déjà financés par le gouvernement et par les frais de garde que paient les parents.

«Je n’ai jamais entendu parler d’un montant aussi élevé.» – Myriam Déry, directrice adjointe aux communications du Regroupement des CPE de l’Île de Montréal, qui s’est dite étonnée de la demande du CPE 1250

À l’Association québécoise des CPE (AQCPE) et au Regroupement des CPE de l’Île de Montréal (RCPEIM), on affirme que cette pratique est tout à fait légale, même si elle n’est pas courante. Comme n’importe quel organisme à but non lucratif, les centres de la petite enfance peuvent demander des frais pour devenir membre, qui varient énormément d’un endroit à l’autre. Dans beaucoup de CPE, le membership est gratuit, d’après l’AQCPE, alors que d’autres demandent un petit
montant.

La directrice générale du CPE n’a pas rappelé Métro pour répondre à ses questions, après avoir affirmé qu’elle allait le faire.

S’ils souhaitent faire changer les règlements de leur CPE, les parents mécontents devront procéder à un vote en ce sens à leur assemblée générale. Pour ce faire, ils devront bien sûr débourser d’abord 216$.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!