Josie Desmarais/Métro Le chantier CHUM en juin 2015

MONTRÉAL – Le chantier du futur Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), au centre-ville, a été fermé jusqu’à nouvel ordre en raison des piètres conditions d’aération qui provoquent une température ambiante trop élevée.

La décision a été prise jeudi, en fin de journée, par des représentants de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). La porte-parole, Geneviève Trudel, a expliqué que l’environnement du chantier exposait les travailleurs à des risques de coups de chaleur.

Des mesures de la température et du taux d’humidité ont été prises dans l’immeuble en construction à l’aide d’un thermomètre à globe à boule humide.

La CNESST fait remarquer qu’un coup de chaleur peut provoquer des étourdissements, des pertes d’équilibre et des pertes de conscience.

Ce n’est que lorsque ses experts constateront une amélioration de la situation que le chantier pourra rouvrir, selon ce qu’a précisé Mme Trudel. Il est de la responsabilité de l’employeur, Construction Santé Montréal, de créer des conditions propices au travail mais la CNESST lui assure sa collaboration.

Quelque 2600 travailleurs ont donc rebroussé chemin, vendredi matin.

Voilà plusieurs jours que des ouvriers qui travaillent sur ce chantier situé sur la rue Saint-Denis se plaignent de la chaleur intense de l’immeuble en construction. Des ventilateurs ont été installés il y a plusieurs pour favoriser une circulation de l’air plus saine et un abaissement de la température, mais les journées de forte chaleur, cette semaine, font en sorte qu’ils ne suffisent plus.

Plusieurs travailleurs ont d’ailleurs dû être évacués et traités, jeudi, en raison de la chaleur accablante.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!