Josie Desmarais/Métro Une affiche devant le restaurant La Belle et la Boeuf

Le phénomène Pokémon Go, l’application la plus téléchargée actuellement au Canada, s’installe tranquillement à Montréal.

Portez attention à ses adeptes dans la métropole : téléphone dressé bien droit devant eux en marchant à travers les rues, ils sont en pleine «chasse» aux pokémons.

Les pokémons sont ces créatures imaginaires qui ont été particulièrement populaires dans les années 90. Le jeu Pokémon Go offre maintenant aux fans la possibilité de les «capturer» en se promenant à travers la ville à l’aide de leur téléphone intelligent.

L’application est disponible depuis dimanche au Canada, mais plusieurs Montréalais s’amusent sur ce jeu depuis la semaine dernière avec une version piratée de l’application américaine.

Des photos de rassemblements de «chasseurs» en pleine traque à Montréal commencent à circuler sur les réseaux sociaux. Les pokémons, dispersés à travers Montréal dans l’application, en ont surpris certains, dont les dirigeants de l’Oratoire Saint-Joseph qui ont découvert par la force des choses que leur stationnement est un endroit particulièrement intéressant pour venir chasser ces créatures.

«On est très au courant qu’on a des pokémons sur notre terrain, confirme en souriant Danielle Decelles du service des communications de l’Oratoire Saint-Joseph. Depuis la semaine dernière, de jour comme de soir, on voit des groupes de personnes, avec leur téléphone, qui viennent les chasser. Sur l’heure du midi, j’ai vu une quinzaine de personnes. Un soir la semaine dernière, il y en a eu près d’une centaine dans le stationnement», s’étonne-t-elle.

Pour le moment, il n’y a eu aucun problème de sécurité, «tout se fait dans le calme», dit-elle. Mme Decelles, croit que ce phénomène pourrait peut-être attirer une nouvelle clientèle à l’Oratoire.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) confirme qu’il n’y a eu jusqu’à maintenant aucun accident ou plainte lié à cette application, mais dit rester aux aguets. Des utilisateurs de l’application ont créé des accidents d’auto à New-York et à Québec dans les derniers jours.

Certains commerçants de Montréal embarquent même dans le phénomène pour attirer de la clientèle, dont le restaurant La Belle et la Bœuf, sur la rue Sainte-Catherine. Les patrons ont inscrits «Pokémon très rare à l’intérieur» sur une affiche dans la vitrine du restaurant, la semaine dernière. «C’est nos employés qui nous ont indiqué qu’il y avait ce pokémon dans notre local. Il y a eu une vingtaine de personnes depuis qui sont entrées pour le capturer, indique Dominique Petrotta, gérant du restaurant. On veut simplement embarquer dans le phénomène, et ça marche.» Il se dit conscient que cela ne va pas faire nécessairement augmenter les ventes.

Un rassemblement Pokémon Go est prévu samedi prochain sur le mont Royal, à Montréal.

Aussi dans Montréal :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!