©Photo TC Media - Audrey Leduc-Brodeur Une affiche visant les cyclistes crée une controverse à Saint-Philippe.

Une affiche qui vise les cyclistes installée devant un commerce à Saint-Philippe suscite de vives réactions.

Sylvain Rathé, propriétaire du Marché Extra du chemin Édouard-VII, a pris l’initiative de poser une pancarte dans le stationnement de son commerce après avoir eu maille à partir avec des groupes de cyclistes. Sur le panneau, on peut lire notamment une série de règles de conduite dont celle de ne pas obstruer le passage à l’entrée du marché.

«C’est un problème majeur depuis 10 ans, fait savoir M. Rathé. Ils arrivent par groupe de 10 à 20 cyclistes. Ils bloquent le stationnement et les marches vers l’entrée. Ils entrent à l’intérieur de mon commerce avec leur vélo. Je leur demande de dégager la porte pour laisser la sortie libre et ils me disent qu’ils iront acheter ailleurs.»

Le propriétaire affirme qu’il fait face aussi à un autre type de problème, soit celui des cyclistes qui urinent autour du bâtiment. Une mention à ce sujet est d’ailleurs inscrite sur l’affiche.

«Ils urinent devant le commerce, sur le côté où je reçois mes livraisons, près des poubelles et derrière le bâtiment, indique-t-il. Mes locataires et mes employés les voient faire. Ça sent parfois à certains endroits.»

De l’humour, selon le proprio
En plus d’avoir énuméré des règles de conduite, M. Rathé a également dessiné «une échelle de quotient intellectuel du cycliste» avec des références à des troupeaux de dauphins, de chevaux et de vaches. Il a aussi inscrit «Pacage pour cyclistes» à l’endroit où il leur suggère de s’arrêter, une autre référence au terme «troupeau».

«J’ai décidé d’utiliser l’humour pour dénoncer un problème, estime celui qui se défend de faire de la provocation. La plupart de mes clients me disent qu’elle est drôle.»

Ce n’est pas le cas de Jacques Denis, un cycliste qui a vu l’affiche lorsqu’il a fait une pause au Marché Extra le 28 juillet.

«J’ai été choqué de voir cette affiche. Dans un contexte où le partage de la route est parfois difficile entre les différents usagers et que plusieurs intervenants tentent de rapprocher les groupes, cette affiche ne fait sûrement pas avancer la cause des cyclistes», a-t-il mentionné au Reflet tout en qualifiant la pancarte de «dégradante» et «de mauvais goût».

Halte à 1 km
M. Rathé invite les cyclistes à s’arrêter à la halte municipale au parc Gérard-Laframboise situé à 1 km de son commerce. Il suggère également que la municipalité installe des toilettes portatives et des abreuvoirs dans le petit parc situé en face du marché.

«Je fais moi-même beaucoup de vélo. Je sais ce que c’est d’être cycliste. Je veux que tout le monde vivent dans le respect de chacun», conclut-il.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!