GRAND PRÉ, N.-É. — Pour la première fois depuis plus d’une décennie, les Canadiens sont invités à proposer des trésors nationaux comme candidats pour figurer au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, a fait cette annonce lundi, dans le village néo-écossais de Grand-Pré — l’un des 18 sites canadiens déjà compris dans le patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les Canadiens pourront suggérer des lieux d’importance culturelle, historique ou naturelle; contribuant ainsi à dresser la liste de candidatures du pays. Un comité consultatif ministériel constitué à répartition égale d’hommes et de femmes sera chargé d’étudier ces suggestions. Ottawa assure également qu’il comprendra des représentants des Premières Nations.

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture déterminera ensuite si le statut de patrimoine mondial leur sera accordé.

La ministre McKenna a indiqué que la liste de candidatures — dont la dernière mise à jour remonte à 2004 — sera révélée en 2017, à l’occasion du 150e anniversaire de la Confédération.

Cinq des 11 sites actuellement inscrits dans la liste canadienne ont déjà obtenu le statut de patrimoine mondial. La réserve Mistaken Point de Terre-Neuve-et-Labrador a notamment été ajoutée le mois dernier.

Une fois compris dans le patrimoine mondial de l’UNESCO, un site bénéficie de l’engagement de la communauté internationale à le préserver pour les générations futures, parfois par l’entremise d’aide financière ou encore de conseils d’experts. Plus d’un millier de sites jouissent actuellement de ce statut.

La sélection de spécialistes pour former le comité consultatif ministériel se veut également un processus ouvert. Les Canadiens ont jusqu’au 23 septembre pour signaler leur intérêt.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!