Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

STRATHROY, Ont. — Le jeune sympathisant des djihadistes mort la semaine dernière lors d’une confrontation en Ontario a succombé à une blessure par balle, ont indiqué les autorités, mardi.

Âgé de 24 ans, Aaron Driver était soupçonné d’avoir comploté pour perpétrer une attaque terroriste dans une ville canadienne.

Mercredi dernier, il a perdu la vie dans un affrontement avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Strathroy, dans le sud-ouest de l’Ontario, après avoir réalisé une vidéo laissant entendre qu’il allait faire exploser une bombe artisanale dans un centre urbain du pays.

En vertu d’une ordonnance de la cour, Aaron Driver ne pouvait pas s’associer à un groupe terroriste ni utiliser un ordinateur ou un cellulaire. Mais il ne faisait pas l’objet d’une surveillance continue, et ce, même si les autorités craignaient qu’il puisse participer ou contribuer à des activités terroristes.

La police provinciale a pris en charge l’enquête sur les circonstances de sa mort. Celle sur l’ensemble de l’incident se poursuit également.

Le père d’Aaron Driver a affirmé que son fils avait été un enfant perturbé, mais qu’il semblait avoir repris sa vie en main après s’être converti à l’islam. En janvier 2015, le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) avait toutefois communiqué avec lui au sujet de messages troublants publiés par Aaron sur les médias sociaux.

Les funérailles du jeune homme devraient avoir lieu plus tard cette semaine.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!