TC Media Archives Le cégep André-Laurendeau.

MONTRÉAL — La rentrée scolaire se fera sur fond de grève, lundi, pour les cégépiens à travers la province.

Les 700 membres du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) prévoient tenir une demi-journée de grève dans 16 cégeps du Québec.

Les moyens de pression seront observés de 8h à 11h30. Les syndiqués occupent une dizaine de postes autres que l’enseignement, tels que conseillers pédagogiques, conseillers en orientation ou techniciens informatiques.

Le syndicat indique que d’autres actions pourraient être à venir en septembre et en octobre si l’impasse avec le gouvernement persiste. «La pression ne se relâchera pas, bien au contraire, si le gouvernement ne donne pas une orientation positive à la table des négociations», a déclaré Richard Perron, président du SPGQ.

Selon le SPGQ, la convention collective de ses quelque 700 professionnels de l’enseignement supérieur est échue depuis le 31 mars 2015 et les négociations pour renouveler leur contrat de travail piétinent.

Les syndiqués dénoncent, entre autres, un salaire et des conditions de travail actuelles qui ne sont pas à la hauteur de leur expertise, puisqu’ils oeuvrent à un niveau d’enseignement supérieur. Selon le syndicat, ces conditions créent en plus une difficulté de recrutement et une faible rétention du personnel.

«Si on recrute nos conseillers pédagogiques chez les enseignants les plus expérimentés, il sera impossible de les recruter si on dit aux enseignants expérimentés qu’ils devront couper leurs semaines de vacances et diminuer leur salaire», a expliqué M. Perron.

De nouvelles rencontres de négociation et une réunion avec la ministre responsable de l’Enseignement supérieur Hélène David sont prévues dès septembre, a précisé M. Perron.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!