Québec demande au fédéral de se pencher sur la criminalisation éventuelle du téléphone cellulaire au volant.

Le nouveau ministre des Transports, Laurent Lessard, a évoqué cette possibilité dans un point de presse avant d’entrer à la séance du conseil des ministres, mercredi matin. Il en discutera prochainement avec son homologue fédéral, Marc Garneau.

Son intervention survient à la suite de la publication d’un rapport du coroner Michel Ferland, qui recommande une infraction distincte au Code criminel pour enrayer ce qu’il qualifie de «fléau».

M. Lessard a dit que cet enjeu était à l’ordre du jour de son entretien avec M. Garneau et qu’il lui demandera d’examiner ce scénario, puisque le Code criminel relève d’Ottawa.

«Qu’il (M. Garneau) regarde quels sont les éléments de la criminalisation que cela implique, a-t-il dit. C’est sa responsabilité, on va en discuter. Cela va être à l’ordre du jour (…). Je vais lui demander de l’analyser.»

Cependant, le gouvernement Couillard envisage du même souffle d’intervenir sur le plan pénal avec le Code de la route, qui est de sa responsabilité. Des amendes plus salées et des sanctions plus lourdes seront considérées pour dissuader les conducteurs délinquants, a affirmé M. Lessard.

Il a également lancé un appel à la population pour l’enjoindre de cesser de texter au volant.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!