Nathan Denette Nathan Denette / La Presse Canadienne

Ottawa s’apprête à aviser officiellement l’Organisation des Nations unies que le Canada est de nouveau prêt à faire sa part pour favoriser le maintien de la paix à l’échelle internationale.

La Presse canadienne a appris qu’une annonce en ce sens aura lieu à la base de Bagotville, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Avant d’occuper de nouveau les banquettes gouvernementales aux Communes, les libéraux avaient promis en campagne électorale qu’ils feraient le nécessaire pour que le Canada recommence à jouer pleinement son rôle en matière de maintien de la paix.

À ce jour, ils n’ont pas encore réellement présenté le plan de match qu’ils veulent mettre de l’avant pour atteindre cet objectif.

Les grandes lignes de leur stratégie seront dévoilées vendredi.

À ce moment, les ministres des Affaires étrangères et de la Défense nationale, Stéphane Dion et Harjit Sajjan, ne s’engageront, toutefois, pas à ce que le Canada participe à une mission onusienne en particulier.

Ils promettront plutôt de fournir des fonds mais aussi des troupes ainsi que du matériel militaire – comme des hélicoptères et des avions -pour de futures opérations de maintien de la paix.

Les deux politiciens doivent également confirmer que le Canada contribuera à un nouveau fonds visant principalement à assurer la protection des civils.

Leur sortie interviendra avant la tenue d’une importante rencontre axée entre autres sur le maintien de la paix qui se tiendra à Londres le mois prochain.

L’année dernière, le Canada n’avait pas participé à un sommet portant sur ce même enjeu qui avait été organisé à Washington à l’initiative du président américain Barack Obama.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!