SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Le quotidien «The Telegram» de Saint-Jean, à Terre-Neuve-et-Labrador, qui se présente comme le «journal du peuple», a utilisé sa une, jeudi, pour dénoncer ce qu’il a qualifié «d’immense manque de respect» à l’égard des journalistes de sexe féminin et des femmes en général.

Le directeur et rédacteur en chef de la publication, Steve Bartlett, a choisi le titre «C’est inacceptable!» pour coiffer sa réponse au tollé récemment provoqué par un article et une chronique écrits par la reporter Tara Bradbury.

M. Bartlett a confié avoir été choqué par les attaques en ligne contre Mme Bradbury.

La jeune femme a été bombardée d’injures et de commentaires disgracieux après avoir rédigé un texte sur le FemFest, un festival féministe local traitant de sujets comme la violence conjugale.

Selon Steve Bartlett, la chronique que la journaliste a ensuite écrite à propos des insultes qu’elle avait reçues concernant son article et l’attention accordée à l’affaire par les médias nationaux n’ont fait qu’empirer la situation.

Il a cité certaines des remarques envoyées sur le web par des individus qu’il a qualifiés de «trolls anonymes», dont l’une disant que Tara Bradbury «pourrait très bien gagner sa vie en faisant de la porno».

M. Bartlett a indiqué que beaucoup de personnes avaient manifesté leur soutien à Mme Bradbury, mais que le ton général des messages témoignait d’un manque de respect contre lequel les femmes et les hommes devaient lutter ensemble.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!