Darren Calabrese Darren Calabrese / La Presse Canadienne

HALIFAX — Une arche en bois où l’on peut lire «The Last Steps» (Les derniers pas) a été dévoilée, vendredi, à Halifax, en hommage aux dizaines de milliers de soldats canadiens qui ont perdu la vie lors de la Première Guerre mondiale.

Des dizaines d’empreintes de bottes marquent le quai, sur la promenade qui mène vers l’arche commémorative. Ils symbolisent les derniers pas des militaires en sol canadien.

Le monument riverain a été conçu par l’artiste Nancy Keating en hommage au déploiement du premier bataillon complet de Nouvelle-Écosse vers la Grande Guerre.

Il s’agit du premier projet d’envergure du Musée de l’Armée de la citadelle d’Halifax. Son conservateur, Ken Hynes, affirme que la ville portuaire a été le théâtre du départ pour la guerre de toute la nation et que l’arche permet maintenant aux gens de s’y recueillir.

Des dizaines de personnes se sont réunies sous un ciel grisâtre lors de la cérémonie de vendredi. Pour l’occasion, le lieutenant-gouverneur John James Grant a prononcé quelques mots et Brian Doherty a interprété la chanson «Green Fields of France».

Le 20 mai 1915, plus d’un millier de soldats du 25e Bataillon, aussi connu sous le nom «Nova Scotia Rifles», sont montés à bord du HMT Saxonia, un ancien paquebot, en direction des lignes de front.

Ils ont été rejoints par un millier d’autres soldats pour former le futur Royal 22e Régiment, qui leur vaudra le surnom de «Vandoos».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!