MONTRÉAL — Le passage des audiences de l’Office national de l’énergie à Montréal a été le théâtre d’une manifestation bruyante et parfois tendue, lundi matin à l’extérieur, partisans et opposants criant tour à tour leurs slogans et arguments, au beau milieu de dizaines de policiers.

Les partisans du projet de pipeline d’Énergie Est étaient pour l’essentiel des travailleurs de la construction, dont bon nombre sont membres du Conseil provincial du Québec des métiers de la construction (International), plus particulièrement du local 144 des tuyauteurs.

Juste à côté d’eux, devant le centre de conférence où se tenaient les audiences, des écologistes, des citoyens et des syndicalistes enfilaient les allocutions au mégaphone et multipliaient les entrevues aux médias.

Certains se sont apostrophés et les policiers ont dû intervenir pour les séparer et calmer le jeu.

Les cris de «on veut travailler» des ouvriers de la construction se faisaient enterrer par les cris de «on veut boire de l’eau» des opposants au projet d’oléoduc.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!