OTTAWA — Participer à des missions de maintien de la paix de l’ONU coûtera moins cher au Canada que de mener des opérations militaires au sein de l’OTAN ou en Irak.

L’ONU rembourse, à la hauteur de plus de 1300 $ par mois et par soldat, les pays qui fournissent des soldats aux opérations des Casques bleus.

Les remboursements sont plus élevés pour la fourniture d’équipements plus sophistiqués comme les avions de transport. Dans sa présentation de sa nouvelle politique visant à appuyer les opérations de maintien de la paix de l’ONU, le gouvernement Trudeau a évoqué la possibilité de «fournir du personnel dans une gamme de capacités (…) du transport aérien».

L’argent de l’ONU ne couvrira pas l’ensemble des dépenses d’un déploiement de Casques bleus canadiens, disent les experts, mais grâce à lui, les opérations de maintien de la paix coûteront moins cher qu’un déploiement sous la responsabilité de l’OTAN.

Le général à la retraite et ancien candidat progressiste-conservateur aux élections fédérales de 1997, Lewis MacKenzie, qui avait commandé une force onusienne à Sarajevo en 1992, craint que le gouvernement prenne prétexte des opérations de maintien de la paix pour justifier des coupes dans le budget de l’armée.

Le Canada ne consacre même pas 1 pour cent de son produit intérieur brut à la défense, le pourcentage le plus bas depuis plusieurs décennies.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!