TORONTO — Le Toronto FC a mentionné que la bannière à caractère sexuel brandie par certains partisans au BMO Field, lors de la défaite de 1-0 de l’équipe contre l’Impact de Montréal, samedi, «était embarrassante» pour l’organisation et ses partisans.

La formation torontoise a émis une déclaration par l’entremise de son compte Twitter, lundi, s’excusant de ce qui était montré sur la bannière et demandant aux partisans qui étaient présents d’identifier les responsables.

La déclaration affirmait que les partisans du Toronto FC avaient toujours offert un immense soutien à l’équipe tout en respectant les adversaires et leurs amateurs.

Toutefois, il y était ajouté que la bannière portée à bout de bras dans les gradins avait été offensante pour plusieurs, incluant l’Impact, la ville de Montréal et les partisans. Elle a été qualifiée d’embarrassante et le Toronto FC a indiqué que des gestes de la sorte ne seraient pas tolérés.

La bannière montrait une femme, vêtue des couleurs de l’Impact, et un homme, arborant les couleurs du Toronto FC, impliqués dans un rapport sexuel.

Le Toronto FC s’est excusé auprès de l’Impact, de la ville de Montréal ainsi que ses partisans pour ce «geste disgracieux».

D’ailleurs, l’organisation cherche activement à trouver les coupables afin qu’ils puissent être tenus responsables de leurs actes.

L’équipe de Toronto s’est également excusée sur Twitter auprès de ses abonnés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!