Mark Spowart/La Presse canadienne Le pont Ambassador, qui relie Detroit et Windsor

OTTAWA — Transports Canada dit avoir trouvé des lacunes en matière de sécurité du côté canadien de l’un des postes frontaliers les plus achalandés avec les États- Unis.

L’agence affirme que les irrégularités portent sur une section des garde-corps et des courbes du pont Ambassador, qui relie la ville de Windsor, en Ontario et la ville de Detroit, aux États-Unis.

Transports Canada a déclaré, samedi, avoir émis une directive d’urgence à la Canadian Transit Company, propriétaire du pont.

«Les lacunes détectées représentent un risque pour le public», pouvait-on lire dans un communiqué.

Ces lacunes ont été détectées lors d’une inspection de sécurité que Transports Canada a effectué le mois dernier.

Le ministère a donc demandé à Canadian Transit Company d’installer, à titre préventif, un mur de béton temporaire entre les voies de circulation du pont et la courbe externe.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a dit souhaiter que le propriétaire du pont fera tout son possible pour accélérer les travaux.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!