Steve Rennie Steve Rennie / La Presse Canadienne

OTTAWA — L’aviation canadienne fournit des renseignements vitaux aux alliés pour qu’ils puissent bombarder ou mener d’autres opérations contre Daech (groupe armé État islamique) en Irak et en Syrie, a indiqué un officier supérieur des Forces armées, mardi.

Le Canada a annoncé en février dernier le retrait de ses six chasseurs CF-18 qui participaient aux missions de bombardement de la coalition menée par les États-Unis contre Daech depuis octobre 2014.

Toutefois, le gouvernement a laissé un appareil de transport Polaris — qui peut ravitailler en carburant d’autres avions en vol — et deux avions de surveillance Aurora dans la région. Leur mission est d’appuyer la campagne de bombardement alors que l’attention du public est tournée vers le rôle des forces spéciales canadiennes dans le nord de l’Irak.

Le ministère de la Défense nationale a indiqué que le Polaris avait réalisé 544 missions, fournissant plus de 14 200 tonnes de carburant aux avions alliés au cours des deux dernières années. Les deux Aurora ont effectué 575 vols de reconnaissance au-dessus des territoires contrôlés par Daech.

Le commandant de la Force opérationnelle interarmées en Irak, le brigadier général Shane Brennan a affirmé que le nombre d’officiers de renseignements canadiens affectés à la guerre contre Daech avait été porté à 50. Leur mission est d’analyser les images prises par les Aurora afin que la coalition puisse planifier les opérations aériennes et terrestres.

Selon lui, les avions de reconnaissance et les officiers de renseignements ont apporté une «contribution essentielle» à la lutte contre Daech.

«Dans les opérations militaires, la planification et les renseignements sont habituellement des facteurs de réussite, a déclaré le général. En ce sens, nous jouons un rôle important au sein de la coalition et faisons une différence importante.»

Les Américains et d’autres dirigeants de la coalition ont attribué aux bombardements une partie des succès militaires ayant permis de repousser les combattants de Daech en Irak et en Syrie après que ceux-ci se furent emparés d’un vaste territoire dans la région.

Une certaine inquiétude a été exprimée à la suite d’une série de bombardements américains contre la ville de Manbij, en Syrie, qui ont tué plusieurs civils.

Le général Brennan a déclaré que les Aurora n’avaient pas été impliqués dans la reconnaissance de cibles à Manbij. Les appareils ont plutôt survolé le nord de l’Irak en vue de la prochaine bataille pour libérer la ville de Mossoul.

Un quatrième hélicoptère canadien devrait être déployé dans la région tandis qu’un hôpital de campagne provenant de la base de Petawawa, en Ontario, s’établira dans la région.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!