Ryan Remiorz | La Presse Canadienne

OTTAWA — Un groupe de travail examinant les activités de Postes Canada suggère des frais additionnels pour maintenir la livraison à domicile du courrier.

Le comité de quatre membres a livré un document de réflexion, lundi, qui suggère un certain nombre de façons de revoir le modèle d’affaires, notamment en distribuant de la marijuana légalisée.

En vertu du Protocole du service postal canadien, Postes Canada doit fixer le même prix pour la livraison d’une lettre, peu importe sa destination à travers le pays.

Mais la société peut — et c’est ce qu’elle fait — facturer en fonction des taux sur le marché pour la livraison de colis. Le groupe de travail a affirmé que le gouvernement pourrait vouloir considérer une approche en fonction de la distance et de la rapidité du service aussi pour les livraisons de lettre, bien que cela nécessiterait des modifications législatives.

Par ailleurs, le groupe propose une hausse marquée et unique du prix des timbres, qui serait suivie par des augmentations de prix annuelles.

Les membres ont affirmé que la société n’était pas viable financièrement dans sa structure actuelle, et que des transformations étaient nécessaires si l’on voulait éviter que les contribuables aient à la renflouer.

Un comité des Communes a prévu des audiences ce mois-ci pour entendre les points de vue des Canadiens sur le service postal. Les idées contenues dans le document de réflexion visent à donner des assises à ces consultations publiques.

Le groupe de travail a indiqué qu’un déclin significatif dans les livraisons de courrier plombait les revenus de Postes Canada, une perte qui n’a pas encore été contrebalancée par ses activités croissantes de colis et de dépliants publicitaires.

Postes Canada a salué les conclusions du groupe de travail, disant qu’elles réaffirmaient les défis auxquels fait face la société d’État.

Le groupe a soutenu que les embûches budgétaires de Postes Canada étaient importantes et «augmentaient à un rythme accéléré».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!