CALGARY — L’ancien premier ministre Brian Mulroney estime que le processus actuel d’immigration au Canada est convenable et rappelle que les candidats à la citoyenneté sont déjà soumis à des critères d’évaluation.

La député ontarienne Kellie Leitch, qui est candidate à la direction du Parti conservateur du Canada, croit qu’on devrait imposer à ces candidats une épreuve sur les valeurs en matière, notamment, d’égalité des sexes, de travail acharné, de générosité, de liberté et de tolérance.

Brian Mulroney, qui a dirigé le gouvernement progressiste-conservateur de 1984 à 1993, a déclaré à des journalistes mardi soir, à Calgary, que si les candidats à l’immigration satisfont aux critères actuels, ils devraient être admis au Canada.

L’ancien chef du gouvernement du Canada a prononcé mardi une allocution sur le rôle et les responsabilités d’un premier ministre devant un auditoire réuni dans un amphithéâtre de l’Université de Calgary.

La proposition de Mme Leitch suscite l’opposition de certains autres candidats à la direction du Parti conservateur. En levée de rideau du caucus des députés du parti mardi, à Halifax, la chef intérimaire, Rona Ambrose, les a exhortés à ne pas s’entredéchirer sur cette question.

Le prochain chef conservateur sera élu le 27 mai 2017. La date limite pour déposer une candidature a été fixée au 24 février prochain.

Aussi dans National :

blog comments powered by Disqus